Après son opération, une femme accouche d'un gant en latex et des compresses © BELGA

Quelques jours après son opération qui a eu lieu à Marseille en avril 2017, une patiente "accouche" d'un gant en latex et de cinq compresses oubliés dans son ventre, rapporte l'AFP.

Alors que cinq jours plus tôt elle se faisait opérer pour une hystérectomie (ablation du col de l'utérus), la femme de 48 ans a eu une bien mauvaise surprise en retournant dans une clinique privée de Marseille. Le gynécologue-obstétricien avait oublié un gant en latex et des compresses dans son corps qu'elle a expulsé. "Ma cliente a été prise de violentes contractions, elle a accouché d'un gant et de compresses, c'est très violent et physiquement et psychologiquement», a expliqué à l'AFP son avocate Me Patrice Humbert avant d'ajouter: «Des cas de compresse oubliées, j'en vois tous les mois, mais un gant chirurgical et cinq compresses, c'est du jamais vu !» Suite à cet incident, une procédure civile a été lancée à l'encontre du gynécologue-obstétricien qui l'a opéré. Le tribunal de grande instance a également ordonné une expertise médicale. Le chirurgien est responsable pour le décompte du matériel lors d'une opération.