Vingt-six États et géants du net s'engagent contre les contenus terroristes et violents © BELGA

Vingt-six pays et géants d'Internet ont rallié mercredi "l'appel de Christchurch" pour lutter contre les contenus en ligne terroristes ou extrémistes violents, deux mois après la diffusion en direct sur Facebook de l'attaque contre des mosquées en Nouvelle-Zélande, a annoncé l'Élysée.


Par cet appel, lancé par la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Arden et Emmanuel Macron, les plateformes internet, dont les leaders Facebook (et ses filiales WhatsApp et Instagram) et Google, ainsi que sa filiale YouTube, s'engagent à prévenir le téléchargement et la diffusion de ces contenus, y compris par "leur retrait immédiat et permanent", précise l'appel.