Un jeune de 18 ans a été inculpé lundi par un tribunal de Christchurch pour avoir relayé la vidéo diffusée en direct par l'auteur du carnage de Christchurch, où 50 fidèles ont été tués vendredi.


La justice n'a pas autorisé la publication du nom de cet homme, également poursuivi pour avoir mis en ligne une photographie de la mosquée al-Nour de Christchurch avec la mention "cible atteinte". Chaque chef est passible de 14 années de détention.
Au moins 50 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans les attaques visant deux mosquées de Christchurch. L'auteur présumé des faits, l'Australien Brenton Tarrant, qui risque la prison à perpétuité, a revendiqué son acte sur les réseaux sociaux dans un long texte de 74 pages truffé de références racistes et de théories du complot.