Les web TV francophones s'unissent dans une fédération © BELGA

Quinze télévisions en ligne ont décidé de s'unir dans une fédération, baptisée Fedeweb. Celle-ci, lancée jeudi dans les locaux de la Société belge des auteurs, compositeurs et éditeurs (Sabam) à Bruxelles, vise à structurer le secteur et à créer des synergies entre les différents acteurs.


L'actualité de la scène musicale belge francophone, l'information en Wallonie, la boxe belge... Les 15 web TV réunies au sein de Fedeweb traitent des sujets divers mais se rejoignent sur une même base: un projet participatif, animé principalement par des bénévoles, avec pour ligne éditoriale des missions de service public telles que l'éducation permanente, la cohésion sociale ou le développement culturel, explique Fedeweb.
Leur spécificité "est d'avoir un portail propre. Nous restons nos propres distributeurs et éditeurs de contenu", explique Veronica Rocha, administratrice de la Fédération. Une web TV n'est ainsi pas dépendante d'acteurs tels que YouTube ou Facebook pour sa diffusion.
"Des individus, des communautés se réapproprient le média télévisuel et portent des voix peu relayées par les médias traditionnels", poursuit Noël Theben, responsable de l'unité télévisions au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui compare ce phénomène à l'essor des radios libres dans les années 1970.
Les premières télévisions en ligne sont apparues voici près de 10 ans mais ce n'est que lorsque le CSA a publié un bilan des web TV en 2017 que celles-ci ont décidé de se rencontrer. "Cela a été un véritable déclencheur", raconte Veronica Rocha. "Nous ne nous connaissions pas avant ou très peu. Nous avons véritablement pris conscience du marché existant."
La Fédération se positionne en coordinatrice et fournira "tous les services et ressources utiles au développement" des web TV. Elle défendra les intérêts de la profession, prodiguera une assistance juridique à ses membres, assurera la promotion du secteur...
Elle se revendique comme interlocuteur privilégié pour tous les niveaux de pouvoir et de consultation afin "d'assurer et garantir la visibilité et de porter les revendications des membres".
Les 15 web TV sont déclarées au CSA et comptabilisent ensemble plus de 21 millions de vues, indique Fedeweb. Cela représente "une cinquantaine d'équivalents temps plein, (...) plus de 80 bénévoles et plus de 50 stagiaires".