Le prédicateur radical Anjem Choudary est sorti de prison © BELGA

Le prédicateur radical Anjem Choudary, condamné en 2016 à cinq ans et demi de prison par la justice britannique pour avoir appelé à soutenir le groupe djihadiste État islamique (EI), est sorti vendredi matin de prison, rapportent les médias britanniques.


Dernière grande figure du "Londonistan", la mouvance radicale islamiste de Londres, cet avocat de 51 ans d'origine pakistanaise avait appelé à soutenir le groupe radical dans une série de vidéos postées sur YouTube après avoir prêté allégeance au chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi.

Choudary a été libéré après avoir purgé la moitié de sa peine, mais sera soumis à un régime de surveillance pour le temps restant, avec une série de restrictions concernant notamment les lieux et les personnes qu'il sera autorisé à fréquenter, selon la BBC.

Le quotidien The Telegraph publiait des photos le montrant entrer dans un hôtel du nord de Londres, tôt vendredi matin, après avoir quitté la prison de haute-sécurité de Belmarsh, où il était incarcéré.

Depuis les années 1990, ce fils d'un courtier en Bourse, à la longue barbe poivre et sel, était devenu une figure familière des autorités et des médias en multipliant les manifestations devant les mosquées, les ambassades et les commissariats de police du Royaume-Uni.

Son objectif ultime, disait-il, était de faire flotter le drapeau de l'islam au-dessus du 10, Downing Street, la résidence du Premier ministre.