La N-VA tente de séduire les électeurs du CD&V sur internet © BELGA

Les citoyens qui font une recherche, via Google, sur le CD&V ou l'Open Vld sont parfois confrontés, en premier lieu, à une publicité de la N-VA, rapportent vendredi les journaux de Mediahuis. Un petit carré vert comportant le terme "adv" avertit toutefois que la N-VA a payé Google pour cette publicité. D'autres partis expérimentent la technique.

Selon les journaux de Mediahuis, une recherche sur "points de vue du CD&V" conduit, ces derniers jours, directement à une publicité de la N-VA. Les combinaisons "programme électoral" et "CD&V" ou "Open Vld points de vue" mènent aussi à une page des nationalistes flamands.

Un porte-parole du parti a confirmé que la N-VA utilise bien des "adwords", "comme les autres partis le font aussi", a-t-il assuré.

"Il n'est pas interdit de débaucher des électeurs. C'est la variante numérique du surcollage d'affiches", a réagi Peter Van Aelst, spécialiste en communication politique à l'université d'Anvers.