La NASA découvre une exoplanète grâce à Google

Grâce à TensorFlow de Google, la NASA a découvert une deuxième exoplanète appelée Kepler 90i.

Cette planète rocheuse, environ 30 pour cent plus grande que la Terre, se trouve à plus de 2 500 années-lumière de notre système, mais est inhabitable en raison de la température qui s'élèverait à plus de 500 degrés. Il s'agit de la première machine à être découverte grâce à un algorithme d'apprentissage automatique basé sur un réseau de neurones artificiels, dans ce cas, le système TensorFlow de Google. Ce système a analysé les données fournies par le satellite spatial Kepler. L'intelligence artificielle a observé les changements de luminosité de Kepler 90 afin de détecter des « transits ». Une baisse de la luminosité signifie en effet le passage d'une planète devant son étoile. C'est ainsi qu'elle a pu découvrir l'existence de l'exoplanète. Selon Chris Shallue de Google, l'efficacité de cet algorithme s'élèverait en effet à 96 pour cent, un résultat prometteur pour de futures découvertes.