Bruxelles

Aujourd'hui
  • 18°
  • 16%
  • ENE 7km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Child Focus peut désormais analyser les images de pédopornographie qui lui sont transmises

Child Focus réalisera désormais une première analyse des images à caractère pédopornographique qui lui sont signalées, a annoncé sa directrice générale, Heidi De Pauw, lors d'une conférence de presse à Bruxelles jeudi matin. Celle-ci précédait la signature d'un protocole de collaboration en ce sens entre les autorités judiciaires et policières du pays et Child Focus.

Le protocole entre dans le cadre de l'organisation internationale INHOPE. Ce réseau, qui regroupe 51 points de contact dans 45 pays, lutte contre la pornographie enfantine via Internet en échangeant et analysant des signalements entre pays.
Child Focus est le membre belge d'INHOPE, mais son point de contact n'était jusqu'ici pas totalement opérationnel. En effet, le droit belge "interdit à quiconque, sans exception légale et quelle que soit l'intention, de visionner des images d'abus sexuels d'enfants", a expliqué Yasmin Van Damme, de Child Focus.
L'organisation n'était dès lors pas autorisée à analyser les différents signalements qui lui sont transmis (environ 800 par an), et n'agissait donc pas concrètement au sein d'INHOPE.
Un projet de loi permettant à Child Focus d'analyser le contenu de ces images a finalement été approuvé en mai 2016. Child Focus a ensuite été reconnue comme point de contact en novembre. Le protocole signé jeudi vient officialiser ce rôle et explicite la procédure à suivre. Il doit permettre une collaboration plus rapide et plus efficace entre l'organisation et les autorités policières et judiciaires belges.
Concrètement, quatre collaborateurs ont été formés et travailleront exclusivement à cette analyse.
"La Belgique fait un pas en avant", a déclaré jeudi Laurie, une victime qui a tenu à sortir de l'anonymat et témoigner.
Les signataires de l'accord sont le ministre de la Justice Koen Geens, le commissaire général Catherine De Bolle, le directeur de la police judiciaire fédérale, Claude Fontaine, le procureur général Christian De Valkeneer et la directrice générale de Child Focus, Heidi De Pauw.
Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Dossiers