Bruxelles

Aujourd'hui
  • 20°
  • 16%
  • ENE 7km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Les hôtels contre les tarifs imposés par Booking.com

Le gouvernement fédéral compte interdire légalement le fait que les géants de la réservation de chambres d'hôtels par internet, comme Booking.com et Expedia, puissent imposer leurs tarifs, écrit Het Nieuwsblad jeudi.

L'association flamande Horeca Vlaanderen avait tiré la sonnette d'alarme en mai dernier. Selon elle, les hôtels présents sur ces sites internet ne pouvaient jamais offrir un prix moins cher ailleurs que sur les plate-formes en question. "Distorsion de concurrence", s'était insurgée la fédération représentant le secteur Horeca flamand. "Les clients n'ont alors pas toujours le droit d'obtenir le prix le moins cher."
Le ministre des Classes moyennes Willy Borsus et le ministre de l'Economie Kris Peeters ont alors promis d'intervenir. Mais, à la Chambre, M. Borsus a fait savoir que les discussions avec, entre autres, Booking.com et Expedia, n'avaient rien donné. "Ils ne voulaient pas abandonnner cette clause de prix", a-t-il répondu au député N-VA Werner Janssen.
Willy Borsus compte dès lors, en concertation avec Kris peeters, interdire légalement cette fixation de prix. En France, en Allemagne et en Italie, un règlement similaire existe déjà.
De son côté, le ministre flamand du Tourisme Ben Weyts appelle les touristes à contourner les stratégies de ces sites internet. "Leurs exigences ne sont pas applicables pour les réservations par e-mail ou par téléphone. Il est dommage que de nombreux touristes ignorent cela."
Cet article me rend ...
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0

Dossiers