Bruxelles

Aujourd'hui
  • 18°
  • 7%
  • S 7km/h
La météo à 10 jours

Les animaux les plus laids de la planète

Les animaux les plus laids de la planète © -


Oubliez un instant l’envie irrésistible de caresser un petit lapin, un chiot ou un chaton. Oubliez aussi le corps musclé du guépard ou l’élégance de la gazelle. Les créatures qui suivent étaient plutôt éloignées du premier rang lorsque la nature a distribué ses plus beaux ‘looks’. Ce n’est pas pour rien qu’elles sont considérées comme les animaux les plus horribles de la planète. La beauté est intérieure, c’est certainement ce qu’ils doivent se dire...

Le rat-taupe nu

Le rat-taupe nu © Wikipedia


Le rat-taupe nu ressemble exactement à ce que son nom laisse présager : c’est un croisement entre une taupe et un rat, mais sans poils. Par dessus le marché, cette pauvre créature a la malchance d’être constamment assaillie par les parasites parce que son corps est dégarni. Il ne faut donc pas s’étonner du fait qu’elle n’ose sortir que de nuit. Cette petite bête vit en Afrique de l’Est, vous ne risquez donc pas d’en rencontrer dans votre jardin.

Le panope du Pacifique

Le panope du Pacifique © -


Difficile de faire plus moche ! Le Geoduck – ou panope du Pacifique - n’a rien à voir avec un canard, il s’agit en fait d’une sorte de trompe coincée entre deux coquillages. Ce mollusque qui vit dans le nord de l’océan Pacifique peut peser jusqu’à 5 kg et mesurer jusqu’à 80 cm. Ces animaux vivent en moyenne 150 ans, ce qui en fait l’une des espèces animales à l’espérance de vie la plus longue.

Le requin gobelin

Le requin gobelin © -


Cette horreur n’est pas un requin comme les autres. À première vue, il n’a rien de spécial, si ce n’est son aspect variolé… jusqu’à ce qu’il montre ses dents. Cet animal peut en effet complètement détacher sa mâchoire supérieure de son crâne. Ce petit film vous permettra de voir exactement comment il s’y prend.

La matamata

La matamata © -


Les Matamatas ont une apparence fascinante. La tête, plate et triangulaire, ne rentre pas dans la carapace. Le nez est étiré et forme une sorte de trompe que l’animal peut sortir de l’eau pour respirer pendant que le reste du corps reste immergé. Sa tête plate et son large cou présentent de nombreuses pustules et des appendices. La carapace est rugueuse et noueuse, et souvent recouverte d’algues, ce qui donne à l’animal l’aspect d’une pierre qui nage. Cette horreur se retrouve dans le nord de l’Amérique du Sud, dans les affluents de l’Amazone et de l’Orénoque.

Le phacochère

Le phacochère © Wikipedia


Le phacochère est le grand frère de notre célèbre cochon rose. Il a juste l’air un peu moins gentil. Le phacochère se caractérise par ses quatre protubérances verruqueuses sur la tête, qui lui servent de défense pendant le combat et de réserve de graisse lorsque la nourriture se fait rare. Cet animal proche du cochon se reconnaît également à ses deux grandes défenses, qu’il utilise contre les carnassiers. On le rencontre surtout dans le centre et le sud de l’Afrique, où il vit dans la steppe.

Le chlamydophore (tatou) tronqué rose

Le chlamydophore (tatou) tronqué rose © Wikipedia


Le rose est généralement synonyme de distinction, mais le Pink Fairy Armadillo (Chlamyphorus truncatus) est lui absolument affreux. Ce petit tatou rose ressemble un peu à un petit oiseau sur la partie inférieure de son corps, avec son ventre doux et un nez en forme de bec. Cela ne l’empêche cependant pas de vivre sous la terre. Il est capable de s’enterrer entièrement en quelques secondes lorsqu’il est effrayé. Son terrier est également souterrain et situé le plus souvent à proximité d’une fourmilière. L’Armadillo se nourrit de fourmis et de larves de fourmis, et on le rencontre dans le centre de l’Argentine.

La rascasse barbue

La rascasse barbue © -


Ce poisson doit son nom aux petites épines empoisonnées qui recouvrent son corps. Une piqûre de ces épines peut causer des blessures douloureuses. Heureusement, nous ne devons pas craindre que cette bête nous dévore : elle ne se nourrit que des crustacés et d’autres poissons. La rascasse barbue vit surtout dans les mers tropicales, dans le Pacifique et la mer Morte. Ces animaux vivent sur le fond de la mer, où ils chassent leurs proies en leur tendant des pièges.

Le aye aye

Le aye aye © -


Dans le dessin animé Madagascar, le aye aye est très mignon. La population locale n’apprécie pourtant pas trop cet animal aux allures de ‘gremlin’. Les habitants sont en effet convaincus que le fait de voir un aye aye porte malheur. Selon les légendes, le petit animal serait une sorte de messager du diable. Cela pourrait aussi jouer en sa faveur, puisqu’à Madagascar, personne ne le chasse pour le manger. Le aye aye est cependant menacé d’extinction.

Le blobfish

Le blobfish © -


Le blobfish ressemble plus à un pudding flottant qu’à un poisson. Il possède peu de muscles, mais sa peau gélatineuse lui permet de flotter facilement. Étant donné qu’il vit sur les fonds marins, il se retrouve souvent par accident pris dans les filets de pêche qui raclent le fond. C’est la raison pour laquelle il est menacé d’extinction. Le blobfish vit dans les eaux profondes devant les côtes de l’Australie et de la Tasmanie. 

Le condor californien

Le condor californien © Wikipedia


Ce saprophage est le plus grand oiseau d’Amérique du Nord, mais aussi l’une des espères d’oiseaux les plus menacées au monde. Il est gracieux lorsqu’il fend les airs, mais de près, cet animal au cou et à la tête dénudés est un peu moins photogénique.

La lotte de mer

La lotte de mer © Flickr


Avec son aspect monstrueux, la lotte de mer (ou baudroie) est avec le loup de mer l’une des espèces de poissons les plus affreuses qui soient. Mais aussi l’une de plus délicieuses ! Il n’y a pas si longtemps, la lotte de mer était encore rejetée par dessus bord par les pêcheurs, qui étaient convaincus que ce monstre portait malheur. Il semble tellement grotesque qu’il arrive qu’on le confonde avec l’ange de mer, un animal sorti tout droit de la mythologie.
Il s’agit en outre d’un animal particulier : il se camoufle si bien que les autres poissons ne le voient pas. Il attend sa proie sur le fond de la mer. Sur sa tête, il a une longue et fine épine qu’il agite pour attirer les autres animaux, qu’il suce alors à l’intérieur de son énorme bec.

Le marabout

Le marabout © Flickr


Le marabout ne gagnera pas non plus des concours de beauté. Son cou est chauve et on ne trouve sur sa tête que quelques plumes rigides qui ressemblent à une brosse. Sa gorge en forme de sac est d’une importance vitale pour lui. Ce chasseur féroce mange aussi bien des animaux vivants que des cadavres. Lorsqu’il a très faim, il est même capable de s’attaquer à un flamant.

Le poisson chauve-souris

Le poisson chauve-souris © Flickr


Ce poisson photogénique a de belles lèvres rouges et des nageoires spéciales qui lui permettent de se déplacer sur le fond de la mer. Le poisson chauve-souris est un poisson de mer plat avec un nez spécial, muni d’un appât rétractile. Il s’en sert pour attirer sa proie à proximité de son bec. On peut pourtant se demander si cet appât est bien nécessaire, puisque ses lèvres éclatantes suffisent à fasciner n’importe quelle proie.

Le grand rhinolophe

Le grand rhinolophe © -


On dirait que cette espèce de chauve-souris a volé contre un fer à cheval. Son aspect un peu rebutant lui permet cependant de détecter plus facilement les ondes sonores, et donc de se déplacer plus rapidement.

L'hyène

L'hyène © -


L’hyène est sans doute l’animal le plus connu de cette liste, mais certainement pas le plus beau. Heureusement, les hyènes ont le sens de l’humour et sont connues pour leur rire, même s’il est un peu effrayant et énigmatique.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0