Bruxelles

Aujourd'hui
  • 11°
  • 7%
  • NNO 6km/h
La météo à 10 jours

Faces on TV : le visage d’une génération.

Faces on TV : le visage d’une génération. © Alexander Popelier


Il ne s’agit toutefois pas du premier fait d’armes de Maekelberg : il s’était en effet déjà fait remarquer dans le groupe Yuko (avec l’inégalable Karen Willems à la batterie) et a également su se démarquer avec Amongster, un groupe qui a remporté l’émission de « Nieuwe Lichting » (2014) de Studio Brussels. Faces on TV a-t-il déjà fait parler de lui avant 2018 ? Bien entendu ! Le groupe a déjà sorti un titre en 2015 (« Run Against The Stream ») immédiatement repris par Stu Bru et Radio 1, et élu chanson de la semaine par l’émission « Fans of Flanders » diffusée sur Eén. Au niveau international, plusieurs blogs musicaux en parlent : Hullabaloo, Sons of Marketing, Le Soundrive et I Hear Moosiq... L’EP « Traveling Blind » sort en 2016. Et depuis 2018, Maekelberg et ses « visages télévisés » représentent une valeur sûre du paysage musical belge et européen.

Un groupe exceptionnel, car…

Un groupe exceptionnel, car…


Sac

Ce Maekelberg a plus d’un tour dans son sac. Vous pourriez vous dire : chanteur dans un groupe, c’est suffisant… Certes, mais ce n’est pas l’avis de Jésper. En plus d’assurer la direction créative de Faces on TV, Maekelberg assume de temps en temps le rôle de producteur ; il a appris les ficelles du métier au Conservatoire et lors d’un stage au célèbre MotorMusic de Koningshooikt. Et grâce au jeu des affinités, Maekelberg a rapidement été sollicité comme producteur/mixeur/technicien notamment pour Tsar B, Warhola, Gabriel Rios, Warhaus, Jef Neve, Douglas Firs...

Tout de A à Z
Oui, si vous voulez sortir un album qui correspond totalement à vos souhaits, mieux vaut le faire soi-même. Maekelberg a suivi ce conseil pour « Night Funeral » : il a joué tous les instruments, jusqu’au balafon africain. Jour et nuit.

Night Funeral ?
Cela sonne grave, mais il y a une explication, celle que le journaliste musical Gunther Van Assche (De Morgen) a réussi à lui extorquer lors d’une interview nocturne dans un cimetière : « Je vis beaucoup la nuit et je deviens automatiquement cette autre personne (...) La nuit me transforme littéralement. Tout devient d’un coup plus libre. Ce n’est qu’à cet instant que je deviens cette version plus libérée et plus amusante de moi-même. Chaque nuit, je fais table rase de moi-même. Mais l’un ne va pas sans l’autre. Le jour, je prône une éthique de travail sérieuse dans ma cave où j’officie en tant que producteur. Mais chaque nuit, je m’en défais.» Trois anecdotes au sujet de Faces on TV  

Run! Voilà déjà presque quatre ans que le groupe a vu la lumière du jour grâce à son célèbre « Run Against the Stream ». Succès immédiat !


Art ! Si vous faites quelque chose, il faut le faire correctement ! La musique est une chose, une œuvre d’art en est une autre. Pour le clip de « Dancing after all », Maekelberg a fait appel à l’artiste gantois Sam Scarpulla qui a réalisé ce petit bijou.

Suspicion
Que fait-il dans une caserne de pompiers ? Il interprète une chanson, principalement avec des percussions (et occasionnellement de la flûte traversière et de la guitare oblique). Le résultat ? Écoutez plutôt !

Trois bonnes raisons d’aimer Maekelberg

Il n’était même pas encore question d’un album ou d’un single que Poppunt avait pris la direction du local de répétition de Faces on TV.   

Une interview au soleil ! À Amsterdam.

Et avec Yuko, toujours un grand moment, à ne pas manquer !  

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0