Bruxelles

Aujourd'hui
  • -3°
  • 16%
  • E 16km/h
La météo à 10 jours

Les plus grandes grèves de l’Histoire en Belgique

Les plus grandes grèves de l’Histoire en Belgique © Photonews


Les chemins de fer sont donc une nouvelle fois à l’arrêt, une habitude depuis quelques années. Cette fois, seule la branche francophone des syndicats a appelé au blocage du trafic, mais l’impact se fait évidemment sentir sur l’ensemble du réseau. Ces actions visent à protester contre les mesures prises par la direction pour augmenter la productivité des agents.

Petit rappel en images des plus grandes grèves qu’a connu notre pays.

14 avril 1902

14 avril 1902 © Photonews


Le parti socialiste belge se bat pour l’instauration du suffrage universel. Une grève générale est organisée et 300 000 travailleurs se mettent en grève. Plusieurs grévistes trouvent la mort au cours de différents conflits et la grève prend fin le 20 avril. En avril 1913, une nouvelle action est organisée pour le même motif, mais ce n’est qu’après la Première Guerre mondiale (1919) que le suffrage universel sera instauré.

2 juin 1936

2 juin 1936 © Photonews


Le 2 juin 1936, les dockers anversois stoppent le travail : ils exigent un salaire minimum et des congés payés. Le mouvement fait rapidement tache d’huile et un demi-million de personnes se croisent les bras dans tout le pays. Le Premier ministre Paul Van Zeeland engage d’importantes réformes sociales en juin : un salaire minimum fixé à 32 francs par jour et 6 jours de congés payés par an.

9 juillet 1955

9 juillet 1955 © Photonews


Au cours de l’été 1955, le syndicat chrétien réclame la mise en place de la semaine de cinq jours. Le 9 juillet débutent les grèves du samedi. Les actions sont interrompues le 29 juillet après qu’un accord de principe ait été trouvé, mais il faudra encore attendre 10 ans pour que la semaine de cinq jours devienne obligatoire dans l’ensemble des secteurs.

Décembre 1960

Décembre 1960 © Photonews


La loi d’expansion économique, de progrès social et de redressement financier du gouvernement Eyskens, dite Loi unique, est un programme d’austérité qui touche les services publics et le secteur privé. Le syndicat chrétien n’ayant pas marqué son accord sur ce programme, des grèves débutent fin décembre et un million de personnes arrêtent le travail : l’économie est à l’arrêt. Plusieurs personnes trouvent la mort dans des confrontations avec les forces de l’ordre. La Loi unique sera malgré tout adoptée par la Chambre en janvier 1961.

21 mai 1986

21 mai 1986 © Photonews


Le plan d’économies du gouvernement Martens VI conduit à plusieurs actions générales dans la fonction publique au printemps 1986. Après avoir pris connaissance du plan Sainte-Anne élaboré par le ministre du Budget Guy Verhofstdat, une grève générale est organisée le 21 mai. Le 31 mai, 250 000 manifestants défilent à l’initiative du syndicat socialiste.

15 novembre 1993

15 novembre 1993 © Photonews


Pour respecter les critères européens en matière de budget, le gouvernement Dehaene décide de bloquer les salaires et de procéder à un saut d’index. Après la première grève générale du 15 novembre 1993, d’autres mouvements sont organisés, mais le gouvernement ne fléchit pas. Fin décembre, quelques amendements sont adoptés par le parlement mais les mesures gouvernementales passent très largement.

28 octobre 2005

28 octobre 2005 © Photonews


Début octobre 2005, le gouvernement Verhofstadt présente son Pacte des Générations. L’objectif est de mettre plus de gens au travail, d’allonger les carrières et de réduire l’accès à la prépension. Après une première grève menée par les syndicats socialistes le 7 octobre, une grève en front commun est organisée le 28 octobre. Le Pacte des Générations est finalement adopté en décembre.

30 janvier 2012

30 janvier 2012 © Photonews


Une réforme du système de pension dans le secteur public est élaborée par le gouvernement Di Rupo et conduit à une grève le 22 décembre 2011. Le 30 janvier une action générale est organisée, mais le mouvement n’est que peu suivi. Les perturbations au niveau des entreprises restent limitées, sauf au niveau des transports en commun

15 décembre 2014

15 décembre 2014 © Photonews


Fin 2014, le nouveau gouvernement Michel fait face à une grève nationale. C’est l’accord de gouvernement qui hérisse les poils des dirigeants syndicaux. Ils y voient une menace pour le système social, les services publics, le pouvoir d’achat des travailleurs et pour l’emploi. Après une manifestation nationale le 6 novembre, des journées d’action sont organisées tour à tour dans les différentes provinces avant la grève nationale du 15 décembre. Un nouvel accord social sera finalement négocié.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0