Child Focus, Proximus et Microsoft s’associent pour la sécurité en ligne des enfants

Le mardi 16 février, Microsoft, Proximus et Child Focus se rendront dans 135 écoles dans la foulée du "Safer Internet Day" qui s'est déroulé le 9 février. La campagne a pour objectif de promouvoir une utilisation sûre et responsable de l’Internet chez les jeunes.

Les jeunes Belges, tout comme leurs camarades européens, vouent un véritable culte à Internet mais ne l’utilisent pas toujours prudemment. Il est donc important de leur apprendre à gérer les risques afin qu’ils s’amusent en toute sécurité.

Ainsi, depuis 2010, deux fois par an, environ 250 employés volontaires de Microsoft et Proximus coachés par Child Focus se rendent dans près de 700 classes en Belgique pour sensibiliser bénévolement près de 14.000 élèves de 5ème et 6ème primaire lors d’ateliers "Internet : Safe & Fun". Enthousiasmés par ces leçons interactives, les enfants sont amenés, grâce aux questions qui leur sont posées, à réfléchir à leur propre comportement en ligne.

Dans le cadre de ce projet de prévention en tripartite, il va donc de soi que le "Safer Internet Day" se profile comme l’opportunité immanquable pour éduquer à de bonnes habitudes en ligne dès l’enfance.

Les enseignants ne sont pas en reste…

Bien que l’objectif premier soit de sensibiliser les enfants, il convient également d’aider les enseignants qui peuvent se sentir démunis face à l’éducation à Internet en les orientant vers les outils pédagogiques adéquats afin qu’ils abordent, eux-mêmes, aisément la sécurité en ligne dans leurs classes. Les bénévoles donneront un premier cours général sur ce sujet – mots de passe, identité en ligne et communication, sites fiables et cyberharcèlement -, et laisseront à l’enseignant une farde de matériel didactique, fournie par Child Focus, grâce auquel certains domaines pourront être approfondis.

En tant que Centre Belge pour la Sécurité en Ligne et membre du réseau européen INSAFE, Child Focus coordonne le "Safer Internet Day" en Belgique et a, cette année, encouragé tous les acteurs nationaux d'éducation aux médias à mettre sur pied une ou plusieurs actions d’"e-prévention", dans le courant du mois de février.