Le fabricant de puces allemand Infineon aurait suspendu ses livraisons à Huawei © BELGA

L'entreprise allemande Infineon, l'un des plus grands fabricants de puces électroniques, a suspendu ses livraisons au Chinois Huawei, rapporte la revue économique japonaise Nikkei Asian Review, citant des sources proches du dossier.


Les États-Unis ont récemment annoncé des mesures contre Huawei concernant des soupçons d'espionnage. Si elle fait des affaires avec la société de technologie chinoise malgré les sanctions américaines à son encontre, Infineon risquerait d'être poursuivi par les États-Unis. L'entreprise allemande utilise en effet plusieurs composants américains pour fabriquer ses puces et est dès lors soumise aux mêmes règles que ses équivalentes outre-Atlantique.

On ne sait pas encore si Infineon envisage de reprendre ses livraisons de puces vers Huawei, selon les confidences des sources à Nikkei Asian Review.

Dimanche, on avait appris que Google avait également décidé de restreindre l'accès de Huawei au système d'exploitation Android. Le géant de la technologie a expliqué vouloir respecter les nouvelles règles américaines plus strictes imposées à l'encontre de la société de télécommunications chinoise.