L'ancien ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a vivement rejeté, vendredi, la proposition d'Alexander De Croo (Open Vld), son successeur, concernant les quotas de femmes à la tête de la Banque nationale (BNB).


"Nous voulions plus de femmes et une diminution du nombre de mandats à la BNB. Le VLD veut encore plus de postes... et sécuriser ceux des syndicats", a-t-il ainsi tweeté.

Alexander De Croo a déposé un amendement à la loi fixant le statut de la Banque nationale de Belgique (BNB), rapporte vendredi L'Echo. Le texte prévoit notamment l'instauration, pour mai 2020, d'un quota pour parvenir à un tiers de femmes au sein du conseil de régence. La mesure s'inscrivait déjà dans le plan de son prédécesseur Johan Van Overtveldt, mais à l'horizon 2023.

S'il ne prévoit rien pour diminuer les rémunérations des dirigeants de la BNB, Alexander De Croo projette lui aussi de supprimer le collège de censeurs, qui fait office de comité d'audit au sein de la Banque. Cette fonction serait récupérée par le conseil de régence, qui passerait à 14 membres et serait doté d'un président qui devrait être de sexe différent du gouverneur.

Enfin, la simplification des structures devrait permettre une réduction du nombre de dirigeants de la BNB de 26 à 20 alors que les plans de l'ex-ministre N-VA visaient une réduction de 26 à 14 membres.