L'absentéisme au travail a continué d'augmenter en 2018 © BELGA

En 2018, presque deux tiers des travailleurs belges (64%) ont été malades au moins un jour, indique vendredi le prestataire de service RH SD Worx. L'absentéisme pour cause de maladie en Belgique a continué d'augmenter pour atteindre en moyenne 12,6 jours par l'an dernier.


L'absentéisme pour cause de maladie chez les travailleurs belges ne cesse d'augmenter. Le nombre moyen de jours de maladie a augmenté de 34%. Concrètement, ceci signifie qu'en 2018, le Belge a été absent en moyenne 12,6 jours pour cause de maladie (contre 9,4 en 2008). Le taux d'absentéisme total est passé de 4,15% à 5,54% depuis 2008, ce qui représente une hausse de 40%, explique SD Worx.

Le taux d'absentéisme de courte durée (absence de moins d'un mois) est passé de 2,63% à 2,78%. L'an dernier, le Belge a été malade pour une courte durée pendant 2,78 jours en moyenne sur cent jours de travail.

Mais l'augmentation de l'absentéisme total pour cause de maladie est principalement due à l'absentéisme de longue durée (absence pour cause de maladie d'un mois à un an) qui ne cesse d'augmenter. L'année passée, l'absentéisme de longue durée s'élevait à 3,03%, contre 1,73% en 2008. Il s'agit d'une augmentation de 75,1%, souligne SD Worx.

"Cet absentéisme de longue durée augmente plus fortement dans les très grandes organisations comptant plus de 1.000 travailleurs. En dessous de 50 travailleurs, on observe une stabilisation, voire un léger recul. Il s'agit néanmoins d'un point d'attention pour toutes les organisations", explique François Lombard, Senior Consultant chez SD Worx.