Seuls trois travailleurs sur 1.000 prendront congé mercredi en Belgique en vue de la grève nationale, soit 0,3%, selon un décompte du prestataire de services RH Acerta.


Si les Belges travaillent dans leur globalité en cas de grève nationale, ils sont pourtant, selon Acerta, 2% à effectivement prendre congé lors d'un jour semblable, comme le 15 février 2018 par exemple.

Le prestataire de services explique le phénomène par le fait que les travailleurs en 4/5 prennent majoritairement le mercredi comme jour off. De plus, de nombreux employeurs accordent du télétravail à leur personnel.