Le tourisme de croisière attire un public belge de plus en plus jeune © BELGA

Le tourisme de croisière est en plein essor en Belgique et attire un public de plus en plus jeune, selon des chiffres publiés vendredi par la Cruise Lines International Association (CLIA). En 2018, le nombre de Belges âgés d'une vingtaine ou d'une trentaine d'années qui ont opté pour une croisière a augmenté de 6%. Il s'agit surtout de jeunes familles avec enfants intéressées par cette expérience, peut-on lire dans le rapport annuel de l'association internationale des croisiéristes.


Le nombre de Belges ayant effectué une croisière reste stable en 2018, à environ 70.000. Mais ce type de vacances n'est désormais plus réservé à un public âgé. Selon CLIA, l'âge moyen des Belges optant pour une croisière est de 51 ans, mais un groupe cible plus jeune tend à faire baisser cette moyenne. Les tranches d'âges 20-29 ans et 30-39 ans ont en effet connu une croissance de 6% l'année dernière par rapport à 2017. De plus, le nombre d'enfants de moins de 12 ans a augmenté de 2%.

La durée moyenne d'une croisière est de huit nuits. Les croisières plus longues attirent de plus en plus de public, et pas uniquement pour des destinations exotiques. Les croisières en Méditerranée ont ainsi augmenté de 24% par rapport à 2017 alors que les Caraïbes (-10%) et la Baltique (-12%) ont connu une baisse de fréquentation.

Paul Nuyens, manager chez CLIA pour la France, la Belgique et les Pays-Bas, attribue cette évolution à la plus grande diversité de l'offre. "Il existe une croisière pour chaque type de vacancier. Dans les prochaines années, le secteur des croisières devrait encore croître." Au niveau mondial, les croisières sont en plein boom. En 2009, on enregistrait quelque 17,8 millions de passagers. Dix ans plus tard, CLIA s'attend à franchir le cap des 30 millions. L'augmentation constante de la capacité contribue à ce succès.