Le "petit" salon de l'auto a ouvert vendredi matin ses portes à la presse, avant d'en faire de même pour le grand public ce samedi. Il sera accessible jusqu'au dimanche 27 janvier à Brussels Expo, au Heysel. Le prince Laurent inaugurera officiellement ce vendredi après-midi cette 97e édition, en partie consacrée aux véhicules utilitaires légers.


Chaque année, entre 4 et 5% de la population belge assiste à ce salon. Ses organisateurs tablent d'ailleurs sur la visite de quelque 400.000 à 450.000 personnes, là où la précédente version "impaire" consacrée aux utilitaires en avait attiré un nombre record de 437.000 en 2017.

L'événement continue en effet à attirer, non seulement le public, mais aussi les exposants, là où nombre d'autres salons en Europe ne parviennent plus à composer une affiche représentative du marché. Sur 110.000 mètres carrés, l'ensemble des principaux constructeurs automobiles actifs sur le marché européen seront ainsi de la partie.

Cette superficie servira également à la promotion du deux-roues motorisé, des véhicules utilitaires légers et des engins de nouvelle mobilité et de mobilité partagée.

Automobiles et véhicules utilitaires légers se partageront sept palais, dont un entièrement consacré à 'Dream Cars', une exposition de véhicules de luxe. Les deux-roues motorisés disposeront de deux halls, tandis que l'exposition temporaire #WeAreMobility investira un palais pour faire la part belle aux (nouvelles) solutions de mobilité.

Pour accéder au salon, il faudra débourser 15 euros.

Plus d'infos sur www.salonauto.be.