Le Parlement européen a voté mercredi un texte étendant au territoire contesté du Sahara occidental les tarifs douaniers préférentiels octroyées par accord commercial au Maroc, sans contredire sans la jurisprudence européenne.


Le vote de ce texte marque une "nouvelle étape dans le partenariat stratégique" entre l'UE et le Maroc, s'est félicitée Federica Mogherini, la chef de la diplomatie européenne, arrivée mercredi soir pour une visite à Rabat.
A 444 voix pour (167 voix contre), les eurodéputés réunis à Strasbourg ont donné leur feu vert "à l'extension des préférences tarifaires au territoire du Sahara occidental après que la Commission européenne et la Maroc ont trouvé un accord sur un mécanisme de traçabilité permettant de définir l'origine des produits exportés depuis le territoire", selon un communiqué du Parlement.
Cet accord qui concerne les produits de l'agriculture et de la pêche doit encore être avalisé par le Conseil de l'UE pour entrer en vigueur.
Le texte voté mercredi a permis de modifier l'accord d'association entre l'UE et le Maroc intégrant le Sahara occidental qui avait rejeté en 2016 par la cour de justice européenne en "l'adaptant à la jurisprudence", a expliqué Mme Mogherini.
L'exercice était compliqué puisque l'UE ne reconnaît pas la souveraineté du Maroc sur ce territoire désertique disputé depuis le départ des colons espagnols, au milieu des années 1970.