La France va accélérer les préparatifs pour un Brexit sans accord © BELGA

La France va intensifier ses préparatifs pour un Brexit sans accord, après le rejet massif par le Parlement britannique de l'accord de sortie négocié avec Bruxelles, a indiqué mercredi l'Élysée.


Le Premier ministre Édouard Philippe réunira jeudi matin "les principaux ministres concernés pour faire le point sur les préparatifs et les accélérer", a précisé la présidence. Cette réunion avait été planifiée avant le vote britannique, dans le cadre des préparatifs menés depuis plusieurs mois en vue du Brexit, prévu le 29 mars.

Avec le rejet de l'accord par une grande majorité de députés britanniques, "les risques d'un +No deal+ se sont accrus hier". Un tel scenario "serait très négatif pour le Royaume-Uni" et "serait mauvais pour l'Europe, et pour la France, qui est la porte d'entrée" d'une bonne partie des flux entre la Grande-Bretagne et le reste de l'Europe, indique l'Elysée.

Un projet de loi préparant la France à toute forme que prendrait la sortie du Royaume-Uni de l'UE doit être adopté d'ici la fin de la semaine par le Parlement. Ce texte, sur lequel députés et sénateurs se sont accordés fin 2018, habilite le gouvernement à prendre par ordonnances les mesures de préparation.

Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a également appelé mercredi les entreprises françaises à se préparer au "pire scénario" car "le vote d'hier ajoute de l'incertitude à l'incertitude".