Le personnel de Fedasil est au bout du rouleau, affirme la CSC © BELGA

"Le personnel de Fedasil est au bout du rouleau", affirme mercredi la secrétaire permanente à la CSC-Services Publics Carina Jiala. Selon elle, "le nouveau centre d'arrivée mis en service au Petit-Château à Bruxelles ne fonctionne pas de manière optimale".


Depuis lundi, le centre d'accueil du Petit-Château, le long du canal à Bruxelles, est devenu le point d'enregistrement unique pour les personnes qui veulent introduire une demande de protection internationale (l'asile) en Belgique.

Le syndicat chrétien dénonce les conditions de travail dans le bâtiment. "Le nouveau centre d'arrivée mis en service ne fonctionne pas de manière optimale", indique Mme Jiala qui évoque un manque de matériel informatique pour le personnel et des salles médicales qui doivent être partagées. "Les conditions de travail sont catastrophiques! "

Pour la syndicaliste, tous les services de l'instance fédérale responsable de l'accueil des demandeurs d'asile sont concernés, et pas uniquement le Petit-Château. "Le personnel fait tout ce qu'il peut pour effectuer son travail correctement mais les conditions sont déplorables. Les centres sont surchargés, le personnel n'est pas renforcé, les recrutements prennent trop de temps, le bien-être, l'hygiène et la sécurité ne sont pas respectés."

Elle affirme que "la CSC Services Publics a demandé à plusieurs reprises de discuter de la réorganisation dans le respect de la concertation sociale, ce que la direction a bafoué d'un revers de la main en se contentant de nous informer une fois les décisions prises."

Le syndicat demande à présent "une réelle consultation sociale".