Les Etats membres du G20 "notent les problèmes commerciaux actuels" dans le communiqué final de leur sommet de Buenos Aires, publié samedi, mais s'abstiennent de toute condamnation du protectionnisme.


Ils soulignent également que le système commercial multilatéral "rate ses objectifs" et "soutiennent la réforme nécessaire de l'Organisation mondiale du commerce", dans cette déclaration âprement négociée, alors que les Etats-Unis multiplient les confrontations avec leurs partenaires commerciaux.