Le soupçon d'existence de plusieurs infractions est à la base de la décision de la Banque nationale, le superviseur du secteur financier, de démanteler la société boursière brugeoise, Weghsteen, indique samedi De Tijd.


La Banque nationale a introduit une plainte auprès du parquet de Bruges, lequel a ouvert une enquête, a confirmé la porte-parole Fien Maddens. On ne sait pas encore si un juge d'instruction a été désigné ou si des personnes impliquées ont été entendues. Vincent Weghsteen, le CEO démis de ses fonctions, n'était pas disponible pour commenter l'information.
Selon le Tijd, la Banque nationale a transmis plusieurs dossiers au parquet. Il est question de pratiques de blanchiment et d'escroquerie, y compris au détriment de clients.
La société gestionnaire de patrimoine Merit Capital reprendra d'ici peu les activités réglementées de Weghsteen. Weghsteen compte quelque 2.500 clients et gère environ 500 millions d'euros d'actifs.