Médecins, infirmières, étudiants, professeurs et fonctionnaires étaient en grève jeudi en Catalogne pour réclamer la fin de l'austérité budgétaire au gouvernement régional, accusé de n'avoir pensé ces dernières années qu'à l'indépendantisme.


Des milliers d'entre eux - 8.000 selon la police, 25.000 selon les organisateurs - ont manifesté à Barcelone contre l'exécutif régional présidé par l'indépendantiste Quim Torra.
"Nous avons un gouvernement qui ne gouverne pas, qui ne fait qu'attendre l'indépendance et qui ne fait rien pour résoudre la situation sociale", a dénoncé Josep Lluis Casamitjana, un médecin de 62 ans participant à la manifestation.
"Le processus indépendantiste a été un grand écran de fumée mais la mauvaise gestion et les coupes budgétaires sont toujours là", a abondé Rafael Castillo, retraité de 67 ans.
En 2010, la Catalogne a été pionnière des drastiques politiques d'austérité mises en oeuvre ensuite dans toute l'Espagne. Pendant deux ans, les manifestations ont été nombreuses avant de passer au second plan quand le président régional de l'époque Artur Mas s'est converti à la cause indépendantiste.
Les revendications des grévistes sont multiples: augmentation des effectifs dans la santé et l'éducation, baisse des droits d'inscription à l'université qui sont les plus élevés d'Espagne ou paiement des treizièmes mois gelés de 2012 à 2014 et que les autres régions espagnoles ont recommencé à payer à leurs fonctionnaires il y a trois ans.
Eduard Pujol, un responsable du parti de Quim Torra, a versé de l'huile sur le feu en minimisant ces demandes et assuré que la seule solution était de "fuir de l'Etat" espagnol. "On se déconcentre avec des choses qui ne sont pas essentielles", a-t-il dit mardi, jugeant que les manifestants "se battaient pour des miettes".
"Le gouvernement (régional) est parfaitement conscient des efforts qu'ont consentis les fonctionnaires et travaille pour leur apporter une réponse", a toutefois assuré jeudi le vice-président Pere Aragonés, alors que le gouvernement était réuni à Barcelone.