Kiev accuse Moscou de bloquer les ports ukrainiens de la mer d'Azov © BELGA

La Russie empêche les navires d'entrer dans les ports ukrainiens situés sur la mer d'Azov ou d'en sortir, a en croire jeudi les déclarations du ministre ukrainien des Infrastructures, Volodimir Omelian, sur Facebook. Une source au sein de l'autorité maritime de la péninsule de Crimée, qui a été annexée par la Russie en mars 2014, conteste cependant cette affirmation.


Au total, 35 bateaux sont empêchés actuellement d'opérer comme ils le souhaitaient et seuls les navires se rendant dans les ports russes de la mer d'Azov peuvent passer le détroit de Kertch, dénonce le ministre.

"Les actions des Russes sont clairement destinées à faire monter la tension en mer d'Azov", estime Volodimir Omelian. "L'objectif est simple: en imposant un blocus aux ports ukrainiens de la mer d'Azov, la Russie espère que les Ukrainiens quitteront leur propre territoire - un territoire qui est nôtre en vertu de tout le droit international afférent."

La mer d'Azov se trouve au nord-est de la Crimée, un territoire qui est de plus en plus le théâtre des tensions entre les deux pays ces derniers mois. La Russie contrôle en effet de fait l'accès à cette mer par le détroit de Kertch, qui sépare le continent russe de la Crimée.

Par le passé, Kiev a déjà accusé Moscou de contrôler de façon intimidante les navires qui accostent dans des ports ukrainiens tels que Marioupol ou Berdyansk.

Une source au sein de l'autorité maritime de Crimée a nié tout blocage des navires ukrainiens se dirigeant vers des ports ukrainiens. Les décisions sont fonction des conditions météorologiques, a-t-elle expliqué à l'agence de presse russe Tass, ajoutant que tous les bateaux doivent demander 48 heures à l'avance la possibilité de passer par le détroit de Kertch et confirmer celle-ci 24h à l'avance.