"Nous n'accepterons pas un blocage des salaires", prévient la FGTB © BELGA

"La FGTB exige une augmentation sérieuse du pouvoir d'achat", souligne mercredi le syndicat socialiste en réaction à un récent rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT) qui fait état d'un recul du pouvoir d'achat pour les travailleurs belges de 2,3% ces trois dernières années.


Par ailleurs, selon le syndicat socialiste, une application pure et dure de la loi sur la compétitivité pourrait se traduire par un blocage complet des salaires pendant les deux années à venir. C'est ce qu'indiquent les premiers chiffres du Conseil central de l'Economie. La FGTB rejette d'emblée un tel blocage .

"Le saut d'index, de faibles augmentations salariales, une augmentation des accises et le démantèlement d'équipements publics cruciaux comme les transports publics, ont érodé les revenus des ménages", clame-t-elle.

La FGTB souligne que, depuis 1996, les salaires belges accusent un retard de 12% par rapport à la hausse de la productivité. Pour le syndicat socialiste, ceux-ci doivent pouvoir augmenter de la même façon que la productivité et le coût de la vie. Il s'agit là d'une revendication prioritaire que l'organisation mettra sur la table lors des prochaines négociations salariales (AIP 2019-2020).

"Nous appelons les employeurs à prendre leurs responsabilités et à travailler en concertation avec les organisations syndicales à la recherche de solutions visant à améliorer le pouvoir d'achat des travailleurs au travers de la conclusion d'accords à tous les niveaux", conclut le syndicat.