La ministre Greoli attaque la pub pour l'alcool et les jeux dans le sport © BELGA

La ministre wallonne de la Santé Alda Greoli souhaite ouvrir le débat sur l'interdiction de la publicité pour l'alcool et les jeux addictifs, notamment dans les grandes compétitions sportives, a-t-elle annoncé mercredi sur les ondes de La Première (RTBF).


"La prévention santé, c'est aussi se poser la question du lien entre manifestations sportives et publicité pour des pratiques addictives: l'alcool, le jeu... Ces publicités-là autour des grands tournois sportifs, c'est un souci", a affirmé la ministre.

La plus grande compétition sportive de Belgique, le championnat de football professionnel en première division, porte le nom de la bière belge la plus consommée, tandis que les publicités pour les paris en ligne abondent lors des retransmissions télévisées de compétitions sportives.

La vice-présidente cdH des gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles estime à ce titre qu'interdire la publicité pour l'alcool sur la RTBF "n'est pas un sujet tabou".

Interrogée sur un deuxième filtre aux études de médecine et dentisterie que la ministre fédérale Maggie De Block (Open Vld) s'apprête à imposer, via des attestations de contingentement en fin d'études, Mme Greoli se dit prête à déclencher la sonnette d'alarme, vu l'enjeu de santé publique pour une Wallonie en pénurie de médecins.

"La prévention santé, c'est aussi pouvoir consulter son médecin, et avec 144 communes en pénurie en Wallonie, je vais demander qu'on en discute en comité de concertation", l'organe qui réunit les gouvernements fédéral et des entités fédérées.

A quelques mois des élections de mai 2019, la ministre n'a pas exclu la possibilité de déclencher une procédure en conflit d'intérêts, qui retarde l'entrée en vigueur d'une mesure controversée en imposant de nouveaux délais de concertation.