Le président américain Donald Trump, qui ne cesse de vanter ses efforts pour dynamiser le secteur industriel aux Etats-Unis, s'est déclaré lundi "mécontent" des milliers de suppressions d'emplois chez General Motors.


M. Trump a précisé avoir parlé avec Mary Barra, la présidente du premier constructeur automobile américain. "Je lui ai dit que j'étais mécontent", a-t-il ajouté. General Motors a annoncé lundi une sévère cure d'amaigrissement à coups de milliers de suppressions d'emplois, pour économiser 6 milliards de dollars.