Vols annulés chez Ryanair: pour la compagnie low-cost, le tribunal de commerce de Charleroi n'est pas compétent © BELGA

Les avocats de Ryanair ont estimé vendredi que le tribunal de commerce de Charleroi n'est pas compétent pour juger l'affaire opposant la compagnie low-cost irlandaise à plusieurs centaines de passagers lésés par les annulations de vols en septembre et octobre 2017. La compagnie aérienne est d'accord de dédommager les passagers mais ceux-ci doivent se rendre en Irlande pour être payés, ont-ils ajouté.

Les avocats de Happy Flight, une société gantoise spécialisée dans l'indemnisation de passagers lésés, sont en charge depuis février dernier de 109 dossiers et s'occupent de plus 400 passagers. Les plaignants sont des personnes ayant pris l'avion au départ de l'aéroport de Charleroi.

Si, au départ, certaines personnes ont décidé elles-mêmes d'introduire une plainte via le site de Ryanair, beaucoup n'ont pas obtenu de réponse et se sont dès lors tournés vers les avocats représentants Happy Flight et Air Help. La compagnie aérienne a finalement donné son accord pour indemniser les passagers, mais cela n'a pas été suivi d'effet.

Le montant principal réclamé s'élève à 120.000 euros hors frais et 45.000 euros de frais d'huissier.

Les avocats de Ryanair ont émis vendredi quelques doutes quant à la manière dont est traitée l'affaire. Ils estiment que Happy Flight n'est pas un "consommateur" mais une société commerciale. Happy Flight rétorque que le contrat ne change pas au moment où le passager lui cède la créance.

Happy Flight reproche également à Ryanair d'avoir modifié ses conditions générales pour toute l'Europe deux semaines après un jugement rendu à Charleroi le 28 mars 2017 lui étant défavorable. Pour les avocats de Happy Flight, cette modification avait pour objectif réel de rendre plus difficiles les recours en justice.