La caisse blanche et les flexi-jobs ne réduisent pas le travail au noir © BELGA

Près de la moitié des établissements horeca soumis à un contrôle social sont en infraction, et ce malgré la caisse blanche et le succès des flexi-jobs, selon les informations des quotidiens de Standaard et Gazet van Antwerpen publiées jeudi.

Les contrôles de l'inspection sociale effectués l'an dernier ont débouché sur des infractions dans 43% des cas, à peine un point de pourcentage en moins qu'en 2016. C'est ce qui ressort des chiffres du Service d'information et de recherche sociale (SIRS). En 2015, avant l'introduction de la caisse blanche et des flexi-jobs, un peu moins de la moitié des commerces étaient en infraction.