Alors que l'ensemble des bureaux de la circonscription de Namur ont enfin été dépouillés dans la nuit de dimanche à lundi, les partis traditionnels - PS, cdH et MR - sont les grands perdants du scrutin régional. Les socialistes accusent une perte de 5,76 points de pourcentage, le cdH de 5,47 pp et le MR de 3,95 pp.


Le PS reste le premier parti de la circonscription, avec 23,13% des voix. Il conserve ses deux sièges, dont l'un reviendra à Jean-Charles Luperto.
Le MR suit avec 19,54% des suffrages (-3,95 pp). Il perd un siège et ne garde qu'un strapontin au parlement wallon pour cette circonscription, qui reviendra à Sabine Laruelle. Le cdH est quatrième, avec 15,67% des voix. Il perd aussi un siège et ne garde qu'un élu namurois.
Ecolo et PTB réalisent les bonnes opérations de la soirée. Ecolo devient le troisième parti de la circonscription namuroise, avec 16,76% des voix (+6,51 pp). Il gagne un siège et les Verts enverront donc deux élus namurois au Parlement de Wallonie. Stéphane Hazée est notamment élu.
L'extrême gauche fait elle un bond de 6,96 pp et totalise 11,99% des voix. Elle obtient un siège dans la circonscription.
Avec 5,37% des voix, DéFI n'obtient pas d'élu au parlement régional même s'il a atteint le seuil électoral.
La circonscription de Namur envoie 7 élus au Parlement de Wallonie.