Programmer un robot pour initier des milliers d'écoliers aux sciences et à la technologie © BELGA

Programmer un robot capable de dessiner, voilà le défi qui sera lancé à quelque 7.500 écoliers de 5e et 6e primaire lors de la semaine européenne du codage, qui aura lieu cette année du 5 au 20 octobre 2019. L'initiave émane de l'ASBL WeGoSTEM et a pour objectif de leur "faire prendre goût à la science et à la technologie d'une manière créative", indique lundi l'association par communiqué.


Concrètement, les écoliers, qui seront encadrés par des bénévoles, programmeront, assembleront les mécanismes, connecteront l'électronique et surtout expérimenteront le robot dessinateur.

"En bref: WeGoSTEM met au défi les étudiants dans tous les aspects de STEM (acronyme de Sciences, Technologies, Engineering - Ingénierie-, et Mathématiques). L'enthousiasme des enfants qui voient leur propre robot bouger pour la première fois est contagieux", pointe l'ASBL.

"Le projet WeGOSTEM s'intègre parfaitement dans le cadre du plan d'action Digital Belgium (qui vise à rendre la numérisation accessible à tous NDLR)", souligne le ministre de l'Agenda numérique, Alexander De Croo. "Le but d'un tel projet est de permettre au plus grand nombre d'enfants de vivre une expérience numérique et d'éveiller leur intérêt aux sciences et à la technologie", poursuit le vice-premier.

Un tel projet cadre également bien avec la stratégie numérique de la Wallonie, Digital Wallonia, qui doit "préparer non seulement nos entreprises mais aussi nos jeunes à l'avenir", a rappelé le ministre wallon du Numérique, Pierre-Yves Jeholet.

WeGOSTEM est un projet commun de l'ASBL Dwengo, qui développe du matériel électronique et didactique pour familiariser les jeunes à l'informatique et la robotique, et de SheGoesICT, qui entend réduire l'écart entre les genres, en particulier dans les emplois numériques.

Afin d'animer les ateliers de programmation et d'encadrer les écoliers, les organisateurs du projet sont à la recherche de plus de 500 volontaires.