La Chambre suspend ses activités et prend congé d'une série de figures marquantes © BELGA

A un mois du terme de la législature, la Chambre a adopté jeudi une soixantaine de textes qui restaient pendants.


Ce faisant, elle suspend ses activités au maximum jusqu'à la convocation, fin juin ou début juillet, de la nouvelle assemblée qui sera sortie des urnes le 26 mai prochain.

Entre-temps, les assemblées pourront avoir été dissoutes à la faveur de l'adoption par les trois branches du pouvoir législatif d'une liste d'articles de la Constitution révisables lors de la prochaine législature.

La Chambre a pris congé d'une série de parlementaires qui ne reviendront plus, soit qu'ils ne se présentent plus aux élections soit qu'ils ne sont plus en position éligible. Parmi ceux qui terminent leur longue carrière politique, on soulignera le départ de l'ex-ministre socialiste Laurette Onkelinx. Elle met un terme jeudi à 32 ans de carrière politique.

On notera aussi les départs des ex-chefs de groupe cdH Francis Delpérée et Christian Brotcorne. Du côté d'Ecolo, c'est Marcel Cheron qui quitte l'assemblée après une carrière parlementaire de 27 ans. Enfin, ce jeudi était également la dernière séance, après 30 ans de carrière parlementaire, pour le président de DéFI Olivier Maingain, qui reste bourgmestre de Woluwe-St-Lambert.

Du côté flamand, le député Eric Van Rompuy (CD&V) prend sa retraite à l'issue d'une carrière politique longue de 33 années. C'est également le cas de l'ex-chef de groupe sp.a Dirk Van der Maelen après 30 ans de carrière parlementaire et des députés Hans Bonte (sp.a) et Peter Vanvelthoven (sp.a).

La Chambre a notamment adopté jeudi l'ajustement budgétaire permettant l'octroi d'une dotation pleine et entière au PTB et à DéFI.

La dernière séance a été brièvement perturbée par une action du Taal Aktie Komitee en faveur du renforcement du caractère flamand de la périphérie bruxelloise.