L'armée prépare le déménagement de ses hélicoptères de Coxyde à Ostende © BELGA

L'armée et les communes concernées discutent mardi de la possibilité de déménager des hélicoptères stationnés depuis des décennies à la base aérienne de Coxyde vers l'aéroport d'Ostende, une vieille idée qui à nouveau d'actualité, a-t-on appris lundi de sources militaires.


Une conférence de presse du commandant de la composante Air, le général-major Frederik Vansina, et du chef de la division CIS & Infrastructures de la Défense, le général-major Frédéric Goetynck, est prévue mardi après-midi à Bruges après cette "consultation" entre la Défense, la commune de Coxyde, la ville d'Ostende - avec les deux bourgmestres, Marc Vanden Bussche et Bart Tommelein (Open Vld tous deux) - et la province de Flandre occidentale.

La perspective d'un déménagement a été évoquée par le ministre de la Défense, Didier Reynders (MR), lors d'une visite jeudi à la composante Air à Florennes.

La base de Coxyde, qui existe depuis le Première Guerre mondiale, abrite un détachement du 1er wing de Beauvechain. La principale sous-unité est la 40ème escadrille, qui dispose de trois - et bientôt quatre - hélicoptères NH90 Caïman en version navale (NFH), qui ont succédé fin mars aux emblématiques Sea King quadragénaires, et trois vénérables Alouette III, en service depuis 1971.

Pour exécuter ses deux missions, la recherche et le sauvetage en mer ("Search and Rescue", SAR) et l'embarquement à bord de frégates ("Maritime Operations", MAR), la base aérienne de Coxyde compte quelque 330 militaires (du personnel d'appui technique et des services opérationnels comme le contrôle du trafic aérien, les pompiers et le contrôle des oiseaux), dont la plupart partiront à la retraite dans les prochaines années, a-t-on expliqué de source militaire.