Le Léopold n'a pas réussi à rejoindre le Dragons et le Waterloo Ducks en quarts de finale de l'Euro Hockey League, jeudi à Eindhoven, aux Pays-Bas. Dernier des trois clubs belges à rentrer en lice, le club ucclois a en effet été battu à la dernière minute 3-4 par les Espagnols du Polo de Barcelone au stade des huitièmes de finale. Samedi (horaire à fixer), Dragons et Watducks, qualifiés jeudi après leur succès respectif sur Three Rock Rovers (Irl) et Surbiton (Ang), seront opposés pour une place dans le dernier carré.


Les hommes de Robin Geens, passés avec succès par un tour qualificatif début octobre en Espagne, se sont créés plus d'occasions que leurs adversaires en première mi-temps, mais ont néanmoins été menés 0-2 au score. Alex Reyne a en effet démontré dans chaque quart-temps le grand réalisme des vice-champions d'Espagne. L'attaquant catalan trompait une première fois Romain Henet d'une déviation à la 13e minute, avant de doubler l'avance de ses couleurs d'un tir de revers à la 23e. Dimitri Cuvelier redonnait toutefois espoir aux Ucclois en récupérant une balle en tête de cercle adverse pour l'expédier dans le plafond du but défendu par Mario Fernandez (1-2, 25e).

La deuxième mi-temps fut passionnante et resta indécise jusqu'au bout. Kane Russel rétablissait d'abord l'égalité. Le sleeper néo-zélandais convertissait le 2e pc belge d'un tir dans le plafond de Fernandez (2-2, 39e), avant qu'Arthur Verdussen ne donne pour la première fois l'avance au Léo d'une magnifique volée de revers (3-2, 43e). A la dernière minute du troisième quart, le 5e pc espagnol permettait à Borja Llorrens de revenir au score (3-3, 45e). La nervosité montait d'un cran lors de la dernière période, avec quelques cartons verts et jaunes écopés dans chaque camp. Si les Ucclois se créaient les plus belles occasions en fin de partie, la défense espagnole tenait bon. Il restait moins de 100 secondes, et le dernier pc du Polo sonnait le glas pour le Léo, avec une phase bien conclue par Mathias Rey (3-4, 59e). Sur la sonnerie du 'buzz', une déviation de Poncelet finissait sa course dans le but espagnol, mais la video confirmait que la balle était entrée après que le temps soit écoulé.

En quatre participations à l'EHL, le Léopold n'est jamais parvenu à franchir le cap des huitièmes de finale. Il sera opposé vendredi aux Français de Saint-Germain dans un match de classement pour les places 5 à 8, tandis que le Polo de Barcelone disputera son quart de finale samedi face à leurs compatriotes d'Egara, victorieux jeudi 2-1 aux shoot-outs face à St-Germain (1-1 au terme du temps réglementaire).