La base aérienne de Florennes dans l'Entre-Sambre et Meuse sera la première - avant celle de Kleine-Brogel (Limbourg) - à accueillir, à partir de 2025, les nouveaux avions de combat furtifs F-35 commandés l'an dernier à 34 exemplaires, a annoncé jeudi le ministre de la Défense, Didier Reynders.


Les premiers appareils, construits par le groupe américain Lockheed Martin, seront livrés à partir de 2023 aux États-Unis pour servir à la formation des pilotes.

"L'arrivée physique des F-35 aura lieu en 2025 à Florennes", a indiqué M. Reynders à la presse à l'occasion d'une visite à la composante Air de l'armée belge.

La base de Florennes nécessitera des travaux d'infrastructures à hauteur de quelque 300 millions d'euros pour s'adapter à l'arrivée de nouveaux avions et de quatre drones MQ-9B SkyGuardian à partir de 2023.