Le Gracq plaide pour des mesures pour sécuriser les usagers faibles © BELGA

Le dernier baromètre Vias fait état d'une baisse du nombre de tués sur les routes sauf pour certaines catégories comme les cyclistes. L'association Le Gracq-Les cyclistes quotidiens plaide lundi pour des mesures destinées à sécuriser les usagers les plus vulnérables.


Le Gracq propose trois mesures principales pour sécuriser le trafic des cyclistes. L'association plaide en premier lieu pour de meilleures infrastructures cyclables. "Le manque d'infrastructures adaptées est particulièrement dissuasif, d'autant plus pour les cyclistes non aguerris. Le GRACQ plaide pour un réseau cyclable de qualité, basé sur des aménagements cyclables sécurisants et correctement entretenus, avec une attention particulière pour la sécurisation des carrefours et points noirs", explique le Gracq.

En second lieu, le Gracq plaide pour la généralisation du 30 km/h en agglomération (hors axes de transit). Enfin, l'association demande aussi une meilleure formation à la conduite du vélo. "Il est nécessaire d'intégrer la question de l'éducation au vélo dès le plus jeune âge, mais aussi de proposer des formations au vélo pour un public adulte. Ces formations n'ont pas pour unique vocation de former des cyclistes: il s'agit de former plus globalement des usagers davantage conscients des enjeux de la cohabitation et du partage de la route", insiste le Gracq.