Opération anti-drogue aux Pays-Bas, avec l'aide de la Belgique © BELGA

La police néerlandaise, aidée de la police fédérale belge, a lancé une vaste opération dans le Brabant-Septentrional, en Zélande et à Rotterdam pour lutter contre l'importation de cocaïne cachée dans des conteneurs de fruits. Cette action intervient après l'interception, dans le port d'Anvers, de 1.500 kilogrammes de cocaïne à destination d'une entreprise fruitière néerlandaise.


Une vague d'arrestation a eu lieu, lundi, au sein d'une entreprise de Kapelle (Zélande), après la découverte de 1.500 kilos de cocaïne - destinée à la société zélandaise en question - dans le port d'Anvers. La police a arrêté 14 suspects. La valeur marchande de la saisie est estimée à 44 millions d'euros.

Les autorités fiscales, les douanes, la police, diverses communes, la chambre de commerce, la police fédérale belge et les quatre plus grandes banques néerlandaises travaillent ensemble pour passer au crible les entreprises de fruits suspectes. Au moins trente d'entre elles seront contrôlées de manière approfondie tout au long de cette semaine d'action, qui a débuté lundi. Le nom de cette opération anti-drogue conjointe? Project Piggyback.

L'objectif principal est de collecter des informations sur les organisations criminelles qui abusent des structures juridiques pour suivre des pratiques illégales. Ces organisations, s'organisent pour faciliter l'importation de grandes quantités de cocaïne en Europe et sont à la source de flux financiers illégaux d'Europe vers l'Amérique du Sud.