Le CHR Sambre et Meuse, le CHU UCL Namur et la Clinique Saint-Luc de Bouge ont signé vendredi un accord portant sur la création d'un réseau hospitalier unique, ont annoncé leurs représentants.


Outre les sites hospitaliers de Bouge, Dinant, Namur, Sambreville et Yvoir, le réseau regroupera neuf policliniques et centres médicaux de la région (Andenne, Auvelais, Ciney, Erpent, Gembloux, Givet, Namur et Perwez).
En tout, il réunira 1.938 lits et 8.592 collaborateurs, pour un total annuel de quelque 125.000 admissions et près d'un million de consultations.
Ce rassemblement anticipe la réforme mise en place par la ministre de la Santé, Maggie De Block. Celle-ci sera d'application partir du 1er janvier 2020 et oblige les hôpitaux à se regrouper en vue de rationaliser le système de santé et l'octroi de subsides.
Le rapprochement devrait aussi permettre aux hôpitaux d'améliorer la prise en charge des patients. Les établissements pourront notamment "faire valoir leurs spécialités, augmenter leur complémentarité et mieux orienter la demande, tout en maintenant un ancrage local", ont souligné les créateurs du réseau.
Une structure juridique spécifique devrait être créée rapidement afin de correspondre aux obligations légales édictées par la loi sur les hôpitaux.