Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders réservera à la Chambre des représentants ses commentaires sur le dossier des fonds libyens, a-t-il indiqué jeudi soir, interrogé en marge d'une visite à Washington.


Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Charles Michel a annoncé avoir demandé aux Finances et aux Affaires étrangères de lui fournir un rapport sur les contacts, initiatives et décisions pris dans ce dossier.
"J'ai toujours été très diligent envers le Parlement, comme (le président de la commission des Finances) Erik Van Rompuy l'a fait remarquer", a commenté M. Reynders.
Dans son entourage, on assurait que le rapport serait remis rapidement.