Plusieurs centaines de personnes ont participé dimanche à une marche silencieuse avant de se recueillir sur le lieu de la collision frontale qui a fait deux morts la veille à Rhode-Saint-Genèse. Deux jeunes filles de 15 et 18 ans y ont perdu la vie.


L'accident s'est produit samedi quand une voiture sans permis, conduite par une jeune fille de 18 ans, a subitement tourné à gauche alors qu'une Volvo arrivait en sens inverse. Les deux véhicules se sont heurtés frontalement.
La passagère de la voiture sans permis est décédée sur les lieux de l'accident. Transportée à l'hôpital, la conductrice, originaire de Lasne, n'a pas survécu à ses blessures.
Deux autres adolescentes, âgées de 16 ans et originaires de Lasne et de Rode-Saint-Genèse, ont été grièvement blessées. Elles se trouvaient à l'arrière, dans le coffre de la voiturette.
Le conducteur de la Volvo, un sexagénaire de Waterloo, lui, n'a été que légèrement touché.
Environ 350 personnes, selon les estimations, parmi lesquelles des membres de la famille, des amis, proches et camarades de classe, ont participé dimanche à la marche en hommage aux victimes. Des fleurs ont été déposées sur le lieu de l'accident, chaussée de Waterloo. Le père de l'une des victime a pris la parole. "Elles étaient au mauvais endroit au mauvais moment. Nous n'allons pointer personne du doigt", a-t-il dit.
La compagnie d'assurances de la conductrice n'interviendra en principe pas pour les frais médicaux des deux passagères blessées car ce type de voiturette n'offre que deux places maximum.