La comparution de Melikan Kucam devant la chambre des mises reportée © BELGA

La comparution de Melikan Kucam (44 ans) face à la chambre des mises en accusation d'Anvers a été reportée au lundi 19 février. Le conseiller communal N-VA de Malines est en détention préventive depuis quatre semaines, inculpé de trafic d'êtres humains, organisation criminelle, détournement et corruption passive. Il est suspecté d'avoir facilité la délivrance de visas humanitaires, moyennant d'importantes sommes d'argent.


M. Kucam était l'un des particuliers qui, en concertation avec le cabinet de l'ancien secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), rédigeait des listes de personnes pouvant entrer en ligne de compte pour l'octroi d'un visa humanitaire. Il s'agissait notamment de membres de la communauté chrétienne assyrienne. Il aurait reçu entre 2.000 et 10.000 euros pour mettre des noms sur cette liste. M. Kucam nie avoir perçu de tels montants.

Le quadragénaire a fait appel de la confirmation de son mandat d'arrêt par la chambre du conseil. C'est maintenant à la chambre des mises en accusation de déterminer s'il doit ou non rester en détention préventive. Ses avocats ont demandé mardi un nouveau report.

"Des documents de Turquie doivent encore être traduits. Nous avons également demandé d'organiser une confrontation entre monsieur Kucam et les gens qui ont fait des déclarations contre lui et cela a été accepté", ont expliqué ses avocats Frank Coel et Walter Damen.

Leur client reste entre-temps en prison.