Des fonds belges pour lutter contre la corruption environnementale en Afrique © BELGA

La Belgique a signé mardi un engagement d'un montant de deux millions d'euros en faveur de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC). Cette somme est destinée à un fonds de l'UNODC dédié à la lutte contre la corruption liée aux crimes contre la faune sauvage et les forêts en Afrique, annoncent les Affaires étrangères belges dans un communiqué.


La signature de cet engagement par le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders s'est tenue mardi matin au Palais d'Egmont à Bruxelles.

"Lutter contre la corruption environnementale, c'est agir pour la protection des écosystèmes et de la biodiversité pour la génération d'aujourd'hui, mais aussi pour celles de demain", font valoir les Affaires étrangères. "La contribution de la Belgique viendra renforcer les efforts de l'UNODC pour aider les Etats membres du Consortium International de Lutte contre les crimes contre la faune sauvage (ICCWC) à prévenir, enquêter, poursuivre et condamner les crimes contre les espèces protégées de la faune et de la flore."