Attentat au Musée juif de Belgique : la cour procède à nouveau au remplacement d'un juré © BELGA

La cour d'assises de Bruxelles a procédé, mercredi vers 9h20, au remplacement du 7e juré qui a dû partir pour raison personnelle peu après son arrivée au palais de justice. C'est le troisième juré effectif qui doit être remplacé depuis le début du procès de l'attentat au Musée juif de Belgique. La cour a également soulevé un second problème lié à une jurée. Celle-ci a indiqué qu'elle avait des liens de parenté avec l'un des témoins qui sera entendu au procès. La cour a suspendu l'audience pour que chaque partie puisse prendre position.


La cour a annoncé, en début d'audience mercredi, que le 7e juré avait dû partir d'urgence juste après son arrivée au palais de justice en début de matinée. La cour a dès lors été contrainte de procéder à son remplacement par l'un des jurés suppléants.

Depuis le début du procès, c'est le troisième membre du jury qui doit être remplacé. Mardi, l'un des jurés effectifs a été récusé, la cour ayant appris qu'il avait travaillé pour l'une des deux juges d'instruction en charge de l'enquête sur l'attentat au Musée juif de Belgique.

Jeudi passé, la cour avait également dû remplacer une jurée absente. Celle-ci s'était elle aussi présentée en début de matinée au palais de justice puis avait dû partir pour raison personnelle.

Mercredi matin, la cour a soulevé un autre problème lié à une jurée suppléante. Il est apparu que celle-ci est une cousine d'un des enquêteurs qui sera entendu dans les prochains jours. La cour a donc suspendu l'audience pour permettre aux parties de se positionner sur cette question. Elle rendra ensuite sa décision sur le maintien ou non de cette jurée parmi le jury.