Un chirurgien de l'hôpital universitaire de Louvain est poursuivi par la justice pour avoir posé pendant des années des implants non conformes, révèle De Tijd, samedi.


Les faits ont été mis au jour par une enquête pénale du parquet de Flandre occidentale. Selon De Tijd, l'enquête est clôturée et le chirurgien ainsi que le fournisseur des implants seront poursuivis.
Le nombre de patients concernés n'est pas connu. Des sources évoquent entre 50 à 100 cas, d'autres laissent entendre que le nombre est plus élevé.
Ni le chirurgien ni l'entreprise, basée à Bruges, n'ont souhaité réagir. L'hôpital a fait savoir que le médecin a "quitté sa structure en 2011 et qu'une procédure judiciaire est en cours par laquelle l'hôpital universitaire était concerné en tant que témoin".