Jamais la Belgique n'avait battu le Pakistan par plus de deux buts d'écart en match international. C'est chose faite depuis mardi et le succès 5-0 des Red Lions en match de barrages pour accéder aux quarts de finale de la Coupe du monde de hockey, à Bhubaneswar, en Inde.


"Une performance d'équipe", estime Simon Gougnard, élu 'homme du match' comme dans le dernier match de poules contre l'Afrique du Sud. "Nous avons bien fait tourner le jeu, avec beaucoup de touches de balle de la part de toutes les lignes. Tant de nos défenseurs, de nos milieux, comme de nos attaquants", ajoute le médians du Waterloo Ducks, qui s'est vu décerner un chèque de 50.000 roupies (610 euros).

"Nous avions comme consigne de ne pas emballer le match pour éviter les contre-attaques. On a montré beaucoup de maturité dans cet aspect de la partie. Ce fut notre meilleur match depuis l'entame du tournoi, mais je pense que l'on peut encore faire mieux. Quelques petits détails doivent être soignés, notamment dans le cercle et sur pc", estime Gougnard.

Le prochain rendez-vous des Lions est fixé jeudi à 14h30 contre l'Allemagne, pour une place dans le dernier carré. "C'est une autre affiche bien sûr", avertit Felix Denayer. Vainqueurs des deux derniers duels en 2017 contre la 6e nation mondiale - à l'Euro d'Amsterdam (2-0 aux shoot-outs) et lors de la demi-finale de World League à Johannesburg (6-1) - les Belges ont inversé la tendance des statistiques ces deux dernières années contre les champions olympiques de 2012. "Ce match contre le Pakistan nous donne la confiance dont on avait besoin. On voit que lorsque la machine tourne, on peut réussir de grands matches", conclut le joueur du Dragons.