Les événements de la semaine passée compliquent les discussions à Anvers © BELGA

Les événements de la semaine passée qui ont impliqué la N-VA compliquent les discussions en cours à Anvers en vue de former une nouvelle majorité communale, a indiqué dimanche le président du sp.a, John Crombez, sur le plateau du "Zevende Dag" (VRT).


Les socialistes flamands sont en pourparlers avec la N-VA du bourgmestre sortant Bart De Wever et l'Open Vld en vue de former une majorité dans la métropole. L'attitude la N-VA dans le dossier du Pacte migratoire de l'ONU, notamment la campagne choc lancée par les nationalistes flamands contre ce texte, a une influence sur les discussions. Au vu de ce qui été dit, le sp.a veut être en mesure de changer en profondeur la politique sociale de la ville.

A partir du moment où les socialistes ont accepté de mener des discussions avec la N-VA, la pression a été intense, a expliqué M. Crombez. "Tout ce qui s'est passé accroît cette pression", a-t-il ajouté. "C'était un choix de nos membres à Anvers et je le comprends. Je verrai ce que ces entretiens ont donné et on en parlera".