NeuroHealing Pharmaceuticals (USA) et le Coma Science Group (Université de Liège) annoncent mercredi qu'ils mènent, en collaboration avec le Centre hospitalier neurologique William Lennox (Ottignies) un essai clinique sur un traitement pour la récupération après le coma. Une première patiente a été incluse dans cet essai clinique intitulé "Traitement des patients cérébro-lésés avec l'apomorphine: une étude comportementale et de neuroimagerie". Il s'agit d'examiner les effets de l'apomorphine administrée par voie sous-cutanée chez des patients cérébro-lésés avec des troubles de la conscience.


"L'étude vise à confirmer les effets cliniques observés chez ces patients suite à l'administration de ce médicament et à corréler ces améliorations comportementales avec des changements du fonctionnement cérébral mesurés par des techniques de neuroimagerie. Les résultats contribueront à définir des guidelines plus claires pour le traitement des patients souffrant de troubles de la conscience, et à apporter une meilleure compréhension des réseaux dopaminergiques impliqués dans la génération de la conscience et ses altérations", indiquent les responsables.

L'étude se déroule au Coma Science Group - qui est un centre de recherche pionnier au niveau mondial pour l'étude des troubles de la conscience - et au Centre hospitalier neurologique William Lennox (Saint-Luc-UCL) d'Ottignies, renommé pour la revalidation neurologique des patients souffrant de troubles de la conscience.

L'étude est dirigée par le professeur Steven Laureys, neurologue clinicien à la tête du Coma Science Group au centre GIGA de Liège.