La N-VA n'avait toujours pas réagi officiellement, mardi soir, alors qu'une réunion de crise était en cours dans son quartier général à Bruxelles. Theo Francken s'est cantonné à dire qu'il était toujours secrétaire d'Etat dans le gouvernement, et le patron du parti nationaliste Bart De Wever s'est accordé un commentaire sur le réseau social Instagram.


Après deux jours de négociations au sein de la majorité, le Premier ministre Charles Michel a décidé de se tourner vers le parlement pour demander son soutien au pacte migratoire de l'Onu, et se rendra la semaine prochaine à Marrakech, où le texte sera officiellement adopté.
Ces deux démarches "poussent la N-VA hors du gouvernement", ont fait savoir ses dirigeants plus tôt dans la journée. Mais aucune réaction officielle n'a encore été donnée et il n'est pas certain qu'elle interviendra encore mardi.
A sa sortie du siège de la N-VA dans la soirée, le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken a fait remarquer qu'il était toujours en poste, sans faire d'autre commentaire.
Le président du parti, Bart De Wever, s'est quant à lui exprimé sur Instagram. "Lors de la réunion à Bruxelles, ils m'ont donné le Zwarte Piet... ça ne peut que être bon", a-t-il écrit pour accompagner une photo d'un personnage en chocolat.
Il faudra probablement attendre mercredi pour un commentaire sur le fonds du chef du parti.